Blog navigation
Derniers articles

Comprendre le reconstructible

7 Aimé

Ce que l’on appelle le reconstructible, c’est le fait de réaliser soi-même ses résistances que l’on appelle coil. 

Les différents atomiseurs

RBA

Re Buildage Atomizer pour atomiseur reconstructible. C’est le terme générique pour la réalisation des résistances.

RDA

Rebuildage Dripper Atomizer, on appelle cela un dripper. Un dripper n’a pas de réservoir, on le rempli goutte à goutte sur le coton.

RTA

Rebuildable Tank Atomizer. C’est un reconstructible avec un réservoir et une cheminée pour l’évacuation de la vapeur.

RDTA

Rebuidable dripping Tank Atomizer. C’est le compromis entre le dripper et le RTA, la qualité de la vape alliée à l’autonomie en liquide.

Les parties qui composent un atomiseur reconstructible :

  • Le plateau ou base : il est composé de la connectique placée sous le plateau formant ainsi la base. Sur le dessus on retrouve deux pôles, le négatif et le positif, qui vont permettre de fixer les résistances. 
  • Airflow : placé sur la base de l’ato l’airflow va permettre l’entrée du flux d’air. Il est en général réglable sous forme de rotation. Plus l’airflow est ouvert plus le tirage sera aérien, à l’inverse le tirage sera serré. 
  • Chambre d’atomisation ou cloche : c’est la partie qui va venir recouvrir la base et permettre la vaporisation du eliquide. Ainsi lors de l’aspiration le liquide pourra chauffer et se transformer en vapeur. La vapeur pourra par la suite sortir par l’ouverture de la cloche appelée cheminée. Plus une cloche sera petite plus elle accentuera les arômes. 
  • Le réservoir : disponible sur les modèles RTA et RDTA, c’est la partie qui va contenir le eliquide. Il permet de diffuser progressivement le eliquide sur les resistances. C’est donc une partie démontable qui sera à remplir de eliquide. 
  • Drip tip : c’est lembout supérieur en contact avec la bouche, c’est l’endroit d’où sort la vapeur. 

Les apports

  • Un très grand rendu de saveur
  • Un grand volume de vapeur

Les différents montages

On distingue 3 familles de montage : 

  • Microcoil coton : lorsque le coton est inséré dans des boucles serrées de fils résistifs. 

  • Montage Mesh : la mèche est sous la forme d’un tissu d’acier. 
  • Fibre de silice : montage basé sur la mise en place d’une cordelette blanche à l’intérieur de boucles serrées de fils résistifs. 

Le montage le plus classique est le microcoil coton. 

Le placement du coil 

  • Top coil : le montage se fait sur la partie haute de l’ato
  • Bottom coil : le montage se situe sur le bas de l’ato, en dessous du réservoir. 

Le top coil crée une vapeur plus chaude et un rendu de saveur moins important. Le bottom coil aura une meilleure alimentation en liquide

Les tirages

Monocoil

Tirage serré pour un fort rendu de saveur.

Dual coil

2 coils avec une aeration plus ouverte pour un grand volume de vapeur

Comment choisir ?

  • Design
  • Type de montage (mono ou dual coil)
  • Type d’aération

Comment monter ses coils ?

Pour monter les coils il faut : 

  • Du fil résistif pour les créer soi-même ou acheter un pack de coils déjà montés (photo de fils et de boite de coils)
  • Du coton (photo sachet de coton) 
  • Une malette (photo de la malette geekvape) 
  • Vidéo de montage sur coils déjà montés
  • Vidéo de montage de coils avec fils résistif

Les fils resistifs

Le fil mis en spiral/ressort qui va chauffer et permettre au coton de chauffer pour ainsi créer la vapeur au contact du eliquide. Il existe différents types de fils : 

Les fils simples :

  • Kanthal : c’est un fil polyvalent qui peut s’utiliser sur tous les mods meca comme electro

  • Inox : c’est un fil hybride qui sera utile en méca comme en électro. Il permet de vaper en contrôle de température.

  • Nichrome : il est polyvalent et sa forte réactivité fait de lui un fil très apprécié des vapoteurs sur méca en recherche de grosse vapeur. 

Les fils complexes : 

  • Les claptons ou dérivés : ils procurent une expérience de vape plus intense. Ce sont des fils sur lesquels vient s’enrouler un autre fil. Ils sont souvent fabriqué en Nichrome

  • Les mesh : c’est une maille de fils d’acier pour des montages qui demandent beaucoup de puissance. La vape est plus subtile. Ce montage est en général fabriqué avec de l’inox. 

Un fil se mesure sur la base de son diamètre. 

Ils sont vendus sous forme de bobines à découper. Le diamètre le plus utilisé est le 0,3mm. Plus le diamètre du fil est gros plus le coil s’apparentera à des valeurs basses. 

Lors du montage du fil lorsque vous réalisez les spirales leurs espacements joueront un rôle sur la façon de chauffer votre coton. 

Plus les spirales sont espacées, plus la chauffe sera homogène. Plus la surface de chauffe est importante, plus il y aura de rendu de saveur et vapeur. Lors de montage en double coils veillez à bien réaliser le même écart de spirales pour avoir une chauffe homogène. Dans le cas contraire vous risquerez de bruler le coton de la résistance chauffant le plus rapidement. 

Petit conseil : Avant d’insérer votre coton dans les coils, testez la chauffe de celui-ci en actionnant votre switch, si elle chauffe uniformément de l’intérieur vers l’extérieur tout est parfait. S’il ne chauffe pas uniformément resserrez les boucles avec une pince céramique et retirez l’opération jusqu’à ce que la chauffe soit idéale. 

Le choix du fil va principalement dépendre de vos besoins. 

Le coton

Le coton est l’élément qui va être à insérer dans les coils et qui va permettre d’imbiber le eliquide en vue de le chauffer et le vaporiser.  

Le coton a une bonne capillarité et son absence de saveur ainsi il ne parasitera pas la saveur du eliquide vapé. Il peut également se changer rapidement. 

Le coton sera à insérer sous forme de moustache dans le coil. Sa densité doit permettre de le glisser facilement tout en ayant une légère résistance dans le coil. Le coton doit par la suite reposer dans le eliquide pour s’imbiber correctement. 

Les mods BF

BF signifie Bottom Feeder, ce sont des box qui intègrent un flacon que l’on remplit de liquide pour alimenter les drippers et ainsi être autonome en eliquides

Laissez un commentaire