Blog navigation
Derniers articles

Comment dépasser les difficultés de l'arrêt de la cigarette ?

0 Aimé

L’arrêt de la cigarette traditionnelle vous met face à des obstacles auxquels vous ne vous attendiez pas. Cet arrêt a un impact sur plusieurs aspects de votre corps et de corps vie, voici quelques conseils pour vous aider à les surmonter.

L'arrêt joue sur mon humeur

Agressif, colérique, plus irritable de manière générale depuis que vous avez arrêté de fumer ? Ces signes sont généralement liés à un manque de nicotine. Une cigarette est donc la seule envie que vous avez. Mais ce n’est pas une cigarette qui va résoudre vos problèmes car elle va surtout réveiller votre dépendance.

Quelques conseils pour vous aider à tenir bon :

  • Si vous êtes sous traitement avec des substituts nicotiniques, assurez-vous avec votre médecin ou tabacologue que vous avez le bon dosage de nicotine. S’il est bien dosé, la sensation de manque sera grandement réduite. Des substituts sous formes orales peuvent vous aider à passer ces moments difficiles (pastille à sucer, gomme à mâcher…) ou encore la cigarette électronique avec un e-liquide nicotiné à un taux qui vous convient.
  • Essayez d’identifier la ou les causes de cet agacement. Si vous le pouvez, évitez ces situations. Si ce n’est pas possible, isolez-vous un moment pour vous calmer, allez prendre l’air et marcher quelques minutes.

Le stress est également un des symptômes du manque. Il se peut donc que pendant votre arrêt, vous soyez plus stressé qu’à votre habitude. Mais ce n’est que passager, cette sensation va diminuer et finir pas disparaître. L’arrêt de la cigarette classique peut être un bon moyen d’apprendre à gérer votre stress. Tentez d’identifier la raison de ce stress pour l’éviter. La relaxation ou des exercices de respiration peuvent aussi être des solutions pour diminuer ce stress, tout comme le sport !

Vous déprimez sans raison apparente ? C’est également un symptôme du manque de nicotine. Si vous n’avez pas de substituts nicotiniques, il est important d’y penser. Si c’est déjà le cas, alors essayez d’ajuster votre dosage en nicotine.

Si vous avez des antécédents avec la dépression ou la déprime, parlez-en à un professionnel de santé.

Pour vous faire du bien au moral, rappelez-vous qu’arrêter de fumer va vous permettre de retrouver votre liberté, vous allez être en meilleure santé, avoir meilleure mine et votre porte-monnaie va rester rempli plus longtemps ! Faites-vous un cadeau avec les économies que vous avez pu faire grâce à votre arrêt.

Ma concentration n'est plus la même

Difficultés à réfléchir, à travailler et à fixer son attention sont également des effets liés à votre arrêt de la cigarette. Mais eux aussi restent passagers et disparaissent rapidement.

Malgré tout, voici quelques conseils pour les atténuer :

  • Prenez des substituts nicotiniques par voie orale (pastilles, gommes…) ou adoptez la cigarette électronique dès que vous avez du mal à vous concentrer.
  • Améliorez votre sommeil. Couchez-vous plus tôt, faites des siestes, évitez le café, l’alcool, les boissons énergisantes.

  • Réorganisez votre temps de travail. Fixez-vous des temps de travail plus courts avec des pauses fréquentes, ouvrez votre fenêtre, prenez l’air.

  • Buvez un thé ou écouter une musique avec un rythme rapide aide certaines personnes à rester concentré.

  • Dans tous les cas, refumer ne vous aidera pas car dans tous les cas, vous devrez repasser par ces étapes difficiles. C’est simplement le manque de nicotine qui vous empêche de vous concentrer. Des substituts nicotiniques avec une dosage de nicotine adapté vous aidera beaucoup pendant votre sevrage.

J'ai des problèmes de sommeil