Blog navigation
Derniers articles

Quel est l'avis des médecins sur la cigarette électronique ?

0 Aimé

La position du monde de la médecine sur la cigarette électronique n’est jamais la même. En fonction des institutions, la e-cigarette est plus ou moins bien vue. Certains tabacologues vont très largement recommander la cigarette électronique alors que des institutions comme l’OMS vont faire beaucoup pour bloquer cette alternative à la cigarette classique.

L'avis de Philippe Presles

Lors d’une interview en réaction à l’interdiction du vapotage dans les lieux publics, le tabacologue Philippe Presles, auteur du livre « La cigarette électronique, enfin la méthode pour arrêter de fumer facilement » donne son avis sur la cigarette électronique. Pour lui, ce qui tue les gens c’est la combustion du tabac et toutes les substances toxiques qu’il contient. Cette combustion donne le goudron et le monoxyde de carbone qui sont responsables des cancers et des infarctus. Contrairement à la cigarette électronique qui n’a ni tabac, ni combustion. La e-cigarette se révèle donc être moins dangereuse que la cigarette classique. Le docteur Philippe Presles est connu pour être très favorable à la cigarette électronique et défendre la réduction des risques qu’elle représente.

L'avis de Jean Le Houezec

Bien connu du monde de la cigarette électronique, Jean Le Houezec, consultant en santé publique, spécialisé en dépendance tabagique. Son avis sur la cigarette électronique est clair, pour lui, les risques sont bien plus faibles voire insignifiants par rapport à la cigarette traditionnelle. Il explique que fumer est comparable à vivre dans un milieu appauvri en oxygène. Il ajoute que pendant que de nombreux pays ont encore un avis négatif sur la cigarette électronique et la vape en général, ce sont des centaines de fumeurs qui décèdent chaque jour de leur tabagisme car on leur interdit une alternative meilleure pour la santé.

L'avis de Michael Siegel

Michael Siegel est un chercheur américain sur la lutte antitabac et en santé publique. Le professeur Siegel remet en cause le positionnement des militants anti-tabac. Pour lui, ils sont trop ancrés dans leurs certitudes pour admettre que la cigarette électronique peut être une opportunité de sauver des vies. Et ce malgré les nombreuses preuves que les cigarettes électroniques sont plus sûres que les cigarettes classiques et plus efficaces que les substituts nicotiniques traditionnels.
Il ajoute que l’inhalation de la nicotine au travers des e-liquides ne peut pas être aussi dangereuse que d’inhaler la nicotine mélangée avec plusieurs milliers de produits chimiques comme il est le cas avec la cigarette traditionnelle.

L'avis de Adrian Payne

Le docteur Adrian Payne est le directeur général d’une agence de consultation spécialisée sur la réduction des dangers du tabac. Il pense qu’il est difficile d’imaginer que les risques de la cigarette électronique soient les mêmes que ceux de la cigarette classique. Pour Adrian Payne, la cigarette électronique est 2 à 3 fois moins dangereuse que la cigarette traditionnelle.
L’effet de passerelle (le risque pour les non-fumeurs et les jeunes d’être attirés par la cigarette électronique pour entrer ensuite dans le tabagisme) est compris par le docteur Payne. Cependant il répond qu’aucun témoignage ne met en avant ce risque.
Tout comme le professeur Siegel, Payne est attristé par l’interdiction croissante de la cigarette électronique alors que c’est une solution qui répond bien mieux aux attentes des fumeurs que d’autres substituts nicotiniques ou tabac sans fumée.

Tous ces avis autour de la vape vont dans le sens de certaines affirmations actuelles. En Belgique, le Conseil supérieur de la santé a récemment publié un rapport indiquant la cigarette électronique comme un outil bénéfique pour un sevrage tabagique. De l’autre côté de la Manche, au Royaume-Uni, le Public Health England (PHE) reconnaissait en 2015 que pour les anciens fumeurs, la vape était au moins 95% moins nocive que le tabagisme. Il a réaffirmé ce chiffre en 2022, après avoir missionné un organisme indépendant d’analyser les dernières études sur la vape, et rajoute que « vapoter est efficace pour arrêter de fumer ».

Laissez un commentaire